|

Conseils pour un premier voyage à vélo en famille

S’il demande sans doute encore plus de préparation, le voyage à vélo est particulièrement adapté pour les familles et ce même avec des enfants de (très) bas âge.

On le sait, préparer un voyage à vélo demande du temps. Mais autant le dire tout de suite, préparer un voyage à vélo en famille en demande deux fois plus ! D’un autre côté, c’est tellement excitant de projeter son voyage à vélo que c’est finalement deux fois plus de plaisir, non ?

Dans la présente section, vous découvrirez différents conseils, trucs et astuces pour vous accompagner au mieux dans les débuts de votre aventure allant d’une semaine à plusieurs mois. Ceux-ci ont été rédigés par Marik de l’équipe Pro Vélo qui a lui-même eu la chance de réaliser un voyage de 5 mois en famille.

Trucs & Astuces de Marik

Avec ma compagne Annabelle et ma fille Cléo, alors âgée de 1 an et demi, nous avons décidé de réaliser un voyage vélo durant un peu plus de 5 mois en 2018. Nous sommes partis au mois d’avril et avons parcouru plus de 6000 kilomètres à travers la Slovénie, l’Italie, la France, l’Irlande et les Pays-Bas. Ce fût un voyage inoubliable que je ne pourrai que recommander.

On s’est beaucoup interrogé sur ce voyage. Peut-on vraiment imposer un tel voyage à un bébé d’un an et demi ? Va-t-elle savoir dormir dans une tente ? Est-ce qu’elle ne va pas s’embêter ? Il ne nous pas fallu plus d’une semaine de voyage pour réaliser qu’il n’y avait aucune angoisse à avoir. Cela nous a demandé évidemment plus de préparation et d’organisation qu’un voyage au club de vacances, mais nous nous sommes tous très rapidement habitué à ce « nouveau mode de vie ».

Nous sommes partis avec deux vélos de type « trekking » dont l’un équipé d’un siège enfant et d’une remorque vélo. Très adapté pour Cléo afin de pouvoir choisir entre ses envies de « chevaucher » l’aventure à l’air libre ou plutôt de se reposer/jouer dans sa remorque.

Si nous avons privilégié un itinéraire très adapté pour le vélo pour démarrer notre voyage (Flandre, Pays-Bas), nous avons petit à petit voulu sortir des sentiers battus et partir à la découverte de contrées plus sauvages (Irlande, Slovénie, etc.). Finalement, le plus de notre voyage aura été de varier les paysages.

Pourquoi un voyage vélo avec ses enfants ?

Si vous avez déjà discuté de votre idée de partir en voyage vélo avec vos enfants, on vous a peut-être déjà regardé de travers voire même traité de fou ! Et pourtant, ce mode de voyage convient parfaitement pour donner le goût de l’aventure à vos enfants tout en faisant profiter toute la famille d’un voyage tonique et vivifiant. Avec un peu d’organisation et de préparation, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour vivre un moment de famille inoubliable.

Lors d’un voyage vélo avec de jeunes enfants, le plaisir se situe avant tout dans le fait de prendre son temps et profiter des petits plaisirs que l’on rencontre sur la route. Chaque mouton, plaine de jeu et (surtout) glacier rencontrés sur votre route sera l’excuse parfaite pour vos enfants de se dégourdir les jambes. Et ce, même lorsque la dernière pose d’une vingtaine de minutes ! Moralité, ne vous attendez-pas à faire le tour du monde en 80 jours !

En termes de « distance » parcourue chaque jour, nous nous situons sur une moyenne de 40 à 60 km par jour et dépendra essentiellement du « rythme » de vos enfants. Ceci est à prendre en considération dans le choix de votre mode de voyage et destination. Nous vous conseillons donc d’éviter les destinations exotiques avec un village tous les 100 kilomètres…

Comment préparer la famille à un voyage à vélo ?  

Se préparer physiquement

Ce n’est pas la peine de suivre l’entraînement de Rocky Balboa pour préparer votre voyage vélo en famille. Commencez par de petites distances afin de permettre à votre corps mais aussi à vos enfants de s’habituer aux particularités du voyage vélo. Après quelques jours, vous serez lancé !

Préparer ses enfants au voyage

Rien de tel qu’un petit weekend vélo pour se préparer au voyage à vélo. Ceci permettra de tester votre matériel, mais surtout de permettre à vos enfants de déjà se préparer à ce type de voyage.

Si vous prévoyez de partir en tente ou bivouac, n’hésitez pas à également poser votre tente dans votre jardin si vous en avez un. Ceci permettra à vos enfants d’y jouer ou même, pourquoi pas, y passer quelques premières nuits. Ce sera le meilleur moyen pour eux de s’approprier leur « maison de voyage » et seront ainsi moins perturbé au moment de la première nuitée à la belle étoile.

N’hésitez pas à leur lire de nombreux livres ou contes sur le thème du voyage à vélo, du camping etc.

Quel matériel spécifique au voyage famille ?

Dans la présente section, nous reprenons quelques éléments spécifiques au voyage famille à prévoir en plus. Si vous cherchez une liste de matériel de base, rendez-vous ici

Matériel pour le transport des enfants

Remorque, siège, tandem ? Il n’y a pas de solution idéale et dépendra de la durée du séjour, du rythme de vos enfants et de la destination choisie.

Partir avec un siège enfant

Le siège enfant sera un très bon compagnon de route pour de courtes distances. Au-delà, celui-ci peut s’avérer inconfortable pour votre enfant, sans compter qu’il risque rapidement de s’endormir, or le siège vélo est peu adapté pour faire des « siestes ».

L’avantage certain du siège enfant est la possibilité pour celui-ci de pouvoir être à l’air libre et se sentir plus « proche » de ses parents durant l’aventure à vélo. Et puis, rien de tel pour chanter des comptines à tue-tête sur votre trajet.

Pour des enfants en bas âge, nous conseillons d’allier le siège enfant à une remorque. Ceci permettra d’avoir une option en cas de mauvais temps, mais aussi de permettre aux plus petits de faire une sieste dans de meilleures conditions.

Partir avec une remorque vélo

La remorque à vélo présente de nombreux avantages : il permet de protéger vos enfants de la pluie, de leur offrir un « petit cocon » rassurant pour faire la sieste et même jouer tout en offrant des espaces de rangements supplémentaires. La remorque vélo sera donc un allié de taille, surtout pour des enfants en bas âge. Qui plus est, il offre généralement un espace de rangement supplémentaire et facile d’accès.

Bien entendu, la remorque présente quelques désavantages, à commencer par son poids à remorquer. Il comporte également un risque supplémentaire de pépin technique (crevaison, roue voilée, etc.). Pour de longs trajets, vos enfants auront souvent envie de « prendre l’air ». Pour y remédier, nous vous conseillons d’installer également un siège enfant sur votre vélo afin de permettre à vos enfants de « varier » les plaisirs.

Barre de remorquage

A partir de 4 ans, vous pouvez envisager d’utiliser une barre de remorquage permettant de tracter le vélo de votre enfant. Ceci à l’avantage indéniable pour votre enfant de pouvoir faire du vélo par lui-même puis de se faire tracter lorsqu’il est fatigué. C’est donc une très bonne option pour remplacer un siège enfant.

En revanche, quelques désavantages restent présents tels que l’inconfort d’installer une selle vélo ou le risque pour votre enfant de s’endormir pendant qu’il est tracté. Une solution possible reste d’ajouter une remorque enfant.    

Vélo Tandem semi-couché

Si le budget vous le permet, il existe également la belle option du vélo tandem semi-couché qui sont en effet adaptées pour les petites gambettes. C’est le cas par exemple des marques Cogito ou encore Hase Pino qui proposent des modèles tandem semi-couché dont siège « couché » permettra à votre enfant de s’installer confortablement et pédaler selon ses envies.

Faut-il prévoir des jouets pour occuper ses enfants ?

Le meilleur moyen d’animer vos enfants pendant la route, et bien c’est vous ! Donc petit conseil, révisez vos classiques de chanson pour enfants ou jeux d’animation, ça sera toujours utile. N’hésitez pas à faire participer vos enfants à chacune des étapes du voyage : dégonfler les matelas, replier la tente, réparer une chambre à air…

Ne prévoyez pas de partir avec votre caisse à jouets, vous ne manquerez certainement pas de croiser des plaines de donc jeu ou simplement des enfants/familles rencontrés sur la route qui seront heureux d’entendre votre aventure et de prêter leurs jouets. Vous risquez même de vous retrouver avec plusieurs jouets offerts gentiment par des propriétaires de camping, d’employés d’office de tourisme, ...

Bien entendu, quelques petites choses légères peuvent faire l’affaire comme la boîte à histoire pour écouter des contes dans la remorque ou encore de quoi dessiner durant la pause-café des parents.

Choisir son mode de voyage : bivouac, camping, logements ? 

Parmi les différents modes de voyage à vélo, certains seront plus ou moins adapté à la réalisation d’un voyage vélo en famille. Votre mode de voyage est très important à choisir, car il définira la destination idéale. Si vous êtes adepte du logement en camping, plusieurs destinations offrent un réseau dense de campings où il n’est pas nécessaire de réserver à l’avance (Pays-Bas, Belgique, Allemagne, etc.). Si vous privilégiez de loger chez l’habitant via un site tel que Warm Shower ou Campinginmygarden, vérifiez le réseau existant qui est parfois très limité dans certains pays.

  • Voyage en camping : Poser sa tente en camping est certainement l’option à privilégier pour un voyage vélo en famille. Les enfants seront ravis de pouvoir profiter des aires de jeu voire même d’éventuelles festivités, vous laissant tranquillement le temps de monter/ranger vos affaires. Cette option a l’avantage de combiner flexibilité (il ne faut généralement pas prévoir de réservation) et confort pour la famille (douche, possibilité d’acheter des repas, aires de jeux). Ceci implique évidemment d’investir dans un équipement de qualité (et léger) pour loger toute la famille (voir section équipement).
  • Voyage vélo bivouac : Certains pays acceptent le camping en pleine nature, c’est le cas par exemple dans des pays comme la Norvège, l’Ecosse, la Roumanie, etc. D’autres pays, comme le Danemark, proposent même un réseau très dense de « sites bivouac » où il est possible de placer sa tente gratuitement pour une nuit ou deux. Mais attention, la plupart des pays en Europe n’autorisent pas le bivouac. Ce mode de voyage a le grand avantage de ne pas devoir être tenu de rejoindre un lieu précis (Camping, logement, etc.) et de se sentir libre de s’arrêter quand on veut ou… quand les enfants le veulent ! En plus de votre équipement « camping », cela implique une certaine autonomie en termes de nourriture et d’eau. Dans les pays où cela n’est pas autorisé, n’hésitez pas non plus à toquer chez « le fermier » pour poser votre tente sur leur champ ou jardin, comment pourraient-ils refuser en voyant vos petits loulous ?
  • Voyage en logement : le voyage en logement (Hôtel, B&B) est certainement l’option la moins flexible, mais peut s’avérer nécessaire lorsque la météo n’est vraiment pas favorable ou lorsque l’on veut retrouver un bon lit douillet. Avec un peu d’organisation, cette option est intéressante pour des périodes de voyage courtes (1 ou 2 semaines). Toutefois cela comporte quelques inconvénients : il n’est pas toujours facile de trouver un logement qui permette d’installer les vélos de façon sécurisée, de porter toutes les sacoches jusqu’à la chambre, ou simplement d’avoir la capacité de loger toute la famille dans un budget acceptable. Surtout, on y perd en termes de « flexibilité », vous pourrez difficilement raccourcir ou allonger les distances selon vos envies ou activités rencontrées sur la route.
  •  Loger chez l’habitant : Plusieurs sites permettent de vous faire loger chez l’habitant ou de simplement poser sa tente dans le jardin (Warm Shower, Couch Surfing, Welcome to My Garden, etc.). Très agréable pour faire des rencontres inoubliables mais aussi très pratique lorsqu’il n’y a pas de camping ou logement sur certaines sections de votre voyage. En revanche, prenez de l’avance pour contacter vos potentiels hôtes pour vous organiser et vous assurer de leur disponibilité.

Choisir sa destination

Faut-il obligatoirement partir dans des pays chauds ?

Si vous souhaitez partir en voyage vélo avec des enfants en bas âge, un élément essentiel à prendre en considération est la température. En effet, même avec un équipement paré pour faire l’Everest, des enfants en bas âge auront tendance à ne pas vouloir se sentir « coincé » dans un sac de couchage et risquent d’avoir froid la nuit lorsque la température descend trop bas. En dessous de la barre des 10°C, des enfants en bas âge risquent donc de ressentir le froid au niveau des parties « non-couvertes » (visage, cou, etc.). S’il est tout à fait possible de partir dans des pays plus « nordiques », renseignez-vous donc d’abord sur les températures minimales auxquelles vous pouvez faire face. Rien de tel que de visualiser l’historique des températures lors des dernières années.

Quelle est la meilleure destination pour un voyage famille ?

La Belgique offre de très belles infrastructures en site propre grâce au réseau RAVeL. Les itinéraires EuroVelo qui passent par la Belgique empruntent en grande partie ce réseau. Les EuroVelo qui passent par la côte belge sont aussi idéales pour partir en famille en vélo. Vous pouvez retrouver toutes les informations sur le site national www.eurovelobelgium.be.

On l’appelle souvent le « Nantes-Budapest », l’Euro Vélo 6 est souvent considéré comme étant l’odyssée du voyage vélo en famille. Infrastructures sécurisées, peu de dénivelé, températures adaptées, nombreux logements & campings, bref tous les ingrédients y sont pour un voyage famille facile à organiser. Un peu d’inspiration ? Visitez le site d’Olivier Bourguet, qui nous décrit son voyage famille de 5 mois.

https://www.olivierbourguet.com/film-velo-famille.html

Les réseaux de l'EuroVelo 12- Véloroute de la Mer du Nord passant en partie en Belgique ou encore la Vélodyssée sont également très prisées pour leurs voies vertes qui permet aux petits de profiter des plaisirs de la mer dans une région où il ne manque pas de camping et centres d’intérêts pour une pause bien méritée.  

Vous avez aussi l’EuroVelo 15 qui est parfaite pour les familles car elle est qualifiée comme itinéraire cyclable "facile", ce qui signifie qu'elle constitue une excellente option pour les familles qui cherchent à s'entraîner ou à s'initier au vélo sur de longues distances. La majeure partie de l'itinéraire emprunte des pistes cyclables séparées ou des routes à faible trafic, ce qui procure un environnement très sûr pour les familles.

Bien entendu, ce ne sont que des exemples, il en existe bien d’autres.

 GPS ou cartes ?

 Une fois votre itinéraire prédéfini, vous vous posez sans doute la question de l’usage d’un GPS ou de cartes. Autant le dire, les cartes vélo nécessitent de les transporter ce qui peut être contraignant pour un voyage longue distance. Mais cela reste une option très intéressante pour un voyage de quelques semaines.

Il existe également de nombreux GPS vélo mais aussi des applications téléphones qui fonctionnent très bien pour le voyage vélo, comme par exemple “Open Street Map”. Attention à prévoir une batterie de recharge si vous en dépendez pour votre itinéraire.   

L’asbl Pro Velo développe des solutions personnalisées pour faciliter et renforcer la transition vers le vélo et contribue ainsi à une meilleure qualité de vie.